AIDE D’URGENCE AUX ARTISTES

Barbara PREZEAU STEPHENSON

Au cours de la première semaine du mois de juillet, la Fondation AfricAméricA a mis en œuvre un projet d’aide d’urgence à 10 artistes et artisans haïtiens affectés par les mesures de confinements imposées au niveau international et le renvoi du Forum Transculturel 2020.

Grâce au financement de la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), une enveloppe de 15,000 $US a été redistribuée de manière égale à 9 artistes affectés par l’annulation de la 8ème édition du Forum Transculturel prévue en septembre 2020 et les mesures actuelles de confinement. Chaque artiste ou artisan recevra 466 $US par mois sur une période de trois mois.

La pandémie affecte les artistes et artisans haïtiens de plusieurs manières :

Les expositions en Amérique du Nord et en Europe sont annulées et renvoyées à une date incertaine.

Les principales foires telles que celle de Santa Fe aux USA seront inaccessibles en 2020. Pour plusieurs Maîtres artisans ce rendez-vous international annuel constitue leur principale source de revenu.

La circulation des artistes est interdite. Les conférences et les résidences de créations sont annulées.

Les participations aux Biennales, celles de Dakar qui devait se dérouler en mai 2020 sont annulées.

Les activités telles que l’animation d’ateliers sont interdites.

Le Forum Transculturel mis en œuvre par la Fondation AfricAméricA est annulé. Les artistes prévus dans la programmation ne bénéficieront pas d’expositions et ventes de leurs œuvres, les cachets prévus pour l’animation des ateliers, des conférences, projections, présentations ne seront pas perçus. Plusieurs emplois ponctuels sont perdus : montage des expositions, éclairage, son, transport.

Les galeries d’art d’Europe et des USA qui vendent des œuvres d’artistes haïtiens sont actuellement fermées.

La circulation des biens culturels est compromise par la fermeture des frontières et la fermeture des services d’expédition des prestataires habituels.

L’accès aux banques et aux guichet Western Union est devenue périlleuse.

Les conditions de base (Compte paypal, services de poste fiable) pour la vente en ligne des créations haïtiennes ne sont pas réunies.

Les artistes et artisans haïtiens ne bénéficient d’aucune forme de protection sociale et il n’existe pas de fonds de subvention du secteur public. Il n’existe aucune alternative économique.

Cette action est coordonnée par Barbara Prézeau Stephenson (arts visuels / Conseillère développement) ; les bénéficiaires sont Maksaens Denis (multimédia) ; Josué Azor (photographe) ; Eddy Jean Rémy (sculpteur) ; Serge Jolimeau (sculpteur) ; Jacques Eugène (sculpteur) ; Mafalda Nicolas Mondestin (arts visuels) ; Pascale Faublas (arts visuels) ; Roberto Gabriel (Rogart) (arts visuels) ; Dubréus Lhérisson (arts visuels).